ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Recherche Transports Sécurité

0761-8980
Changement d'éditeur au 1er janvier 2011
 

 ARTICLE VOL 22/87 - 2005  - pp.109-127  - doi:10.3166/rts.87.109-127
TITRE
Technologie et régulation des taxis

TITLE
Technology and taxicab regulation

RÉSUMÉ
Un survol rapide de la littérature sur la (dé)régulation du marché du transport en taxi peut laisser penser que les expériences de dérégulation ont eu des résultats mitigés. C'est ignorer le fait que, depuis la généralisation de l'accès au téléphone, il existe en réalité deux marchés bien distincts, qui devraient faire l'objet de régulations radicalement différentes. Le premier marché, celui des taxis hélés dans la rue requiert très probablement des tarifs administrés et peut-être une forme de contrôle à l'entrée dans la profession. Le second marché, celui des radio-taxis dont les courses sont commandées par téléphone, est un marché dans lequel une réglementation adaptée peut laisser la concurrence fixer les quantités et les prix. De grandes métropoles comme Londres ou New York l'ont compris et ont laissé se développer, à côté des taxis régulés, une offre très importante et concurrentielle de voitures de petite remise, comme les minicabs de Londres ou les liveries de New York. D'autres, comme Paris, ont étendu le monopole des taxis au marché des courses commandées par téléphone, en étouffant de fait le développement de la petite remise. Le résultat probable de cette politique malthusienne (il y a cinq fois moins de taxis à Paris qu'à Londres) est de faire du taxi un mode de transport réservé aux riches et aux entreprises.


ABSTRACT
A brief survey of the literature on taxicab (de)regulation can give the impression that the results of deregulation have been mixed. This is to ignore the fact that since access to the telephone has become universal there are two quite distinct for-hire transport markets which require radically different types of regulation. The first market, which consists of taxicabs which are hailed in the street, probably requires controlled prices and perhaps some form of entry control. The second market, which consists of radio taxicabs which are booked by telephone, is a market in which suitable regulation can allow competition to determine the quantities of supply and prices. Some large metropolises, such as London and New York, have understood this and, in addition to regulated taxicabs, have allowed a very large competitive supply of private hire vehicles to develop, for example the London minicabs or the New York livery cabs. Other metropolises, such as Paris, have extended the taxicab monopoly to the market of telephone-booked rides, by de facto stifling the development of private hire vehicles. The probable result of this Malthusian policy (there are 5 times fewer taxicabs in Paris than in London) is to make taxicab transport the reserve of wealthy individuals and firms.


AUTEUR(S)
Richard DARBÉRA

Reçu le 30 novembre 2004.    Accepté le 7 avril 2005.

MOTS-CLÉS
Régulation des taxis ; Comparaison Paris Londres New York ; Mobilité ; Pauvres

KEYWORDS
Taxicab regulation; Comparison between Paris, London and New York; Travel practices; The Poor

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (332 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier