ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Recherche Transports Sécurité

0761-8980
Changement d'éditeur au 1er janvier 2011
 

 ARTICLE VOL 21/84 - 2004  - pp.203-216  - doi:10.3166/rts.84.203-216
TITRE
Conduite automobile et effets résiduels des hypnotiques. Apports de l'expérimentation

TITLE
Driving and the residual effects of hypnotic drugs. Experimental findings

RÉSUMÉ
Les médicaments hypnotiques sont susceptibles d'entraîner des effets résiduels se traduisant par un comportement inadapté à une conduite sûre. Ainsi, les approches épidémiologiques mettent en évidence une surreprésentation de conducteurs accidentés ayant ingéré des hypnotiques tels que les benzodiazépines. Cependant, l'épidémiologie ne permettant pas à elle seule d'établir l'incidence d'une molécule précise sur le comportement du conducteur automobile, une approche expérimentale complémentaire est nécessaire. Après avoir fait le point sur les méthodes expérimentales les plus fréquemment utilisées -- tests en conduite réelle et simulée, tests analytiques --, nous présentons des expériences visant à définir les effets résiduels de molécules hypnotiques couramment prescrites. Flunitrazépam est utilisé comme benzodiazépine de référence et est comparé à zopiclone, zolpidem et un placebo dans des tâches de contrôle de trajectoire en simulation de conduite monotone et dans des tâches de traitement de l'information visuelle. Seul le contrôle de trajectoire met en évidence des modifications de comportement de conduite le lendemain de l'ingestion. Les résultats sont discutés en termes de demande attentionnelle de la tâche à effectuer.


ABSTRACT
Hypnotic drugs may have residual effects that result in behaviour which is incompatible with safe driving, and epidemiological studies have revealed that drivers who have ingested hypnotic drugs such as benzodiazepine are overrepresented among accident-involved drivers. However, epidemiology on its own cannot establish the effect of a given drug on driver behaviour; this requires an additional experimental study. Following the description of the most frequently used experimental methods -- tests involving real or simulated driving, analytical tests -- an account is given of experiments that aim to identify the residual effects of frequently prescribed hypnotic drugs. Flunitrazepam is used as the control benzodiazepine. and is compared to zoplicone, zolpidem and a placebo for the performance of trajectory control tasks and simulated monotonous driving and for tasks involving the treatment of visual information. Modifications in driving behaviour the day after ingestion are only apparent for trajectory control. The results are discussed with regard to the attentional demand of the task in question.


AUTEUR(S)
Catherine BERTHELON, Pierre DENISE, Amaury DE LONGCAMP

Reçu le 15 mai 2003.    Accepté le 16 juillet 2004.

MOTS-CLÉS
Hypnotiques ; Effets résiduels ; Simulation de conduite

KEYWORDS
Hypnotics; Residual effect; Driving simulation

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (280 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier